Les bots, ça botte

Pour ma première contribution au blog, je voulais aborder avec vous une part sensible de l’économie de WoW, les bots. Il s’agit ici d’un sujet épineux, je l’aborderai donc sous un jour neutre, en pesant le pour et le contre de leur présence dans notre jeu favori. Il est important pour nous, joueurs de WoW et traders à l’hôtel des ventes d’avoir un avis sur la questions des bots et je voudrais avec cet article, non pas vous imposer ma pensée sur la question, mais en quelque sorte élargir votre opinion sur les bots et guider celle-ci afin que vous ne soyez pas bornés dans votre vision de ces programmes automatisés

Mais avant toute chose, qu’est-ce qu’un bot ?

Vous me direz que vous savez tous ce qu’est un bot, mais je pense qu’il est important de préciser ce qu’est un bot pour la compréhension de l’article. Un bot est un programme automatisé qui joue à la place d’une personne afin de réaliser des tâches répétitives ou peu intéressantes, le plus souvent à but lucratif, mais aussi à but personnel. Il est donc important de séparer deux types de bots, les bots qui n’ont pas d’impact pour les autres joueurs, c’est le cas des bots qui permettent de faire monter un personnage en niveaux, ou alors un bot qui automatise la prospection, le désenchantement ou alors la mouture, et les bots impactant les autres joueurs, comme les bots utilisés pour miner, cueillir ou alors plus rarement, tuer puis dépecer les monstres pour ensuite revendre les composants obtenus par les actions susnommées à l’hôtel des ventes. Une fois ces composants vendus, un bot revend les pièces d’or à un tiers qui les revendra contre de l’argent réel, ce qui est formellement interdit par Blizzard. Les bots sont le plus souvent utilisés à partir de comptes piratés, car aucune personne se cachant derrière le bot ne voudrait voir son compte bannis.

Le premier type de bots, même s’il est totalement contraire aux règles, n’est pas vraiment impactant pour nous, même s’il défavorise les joueurs entre-eux.  Mais le second type de bots met à mal l’économie d’un serveur, et ne permet plus aux personnes aimant parcourir les espaces tout en récupérant moult butins et composants de vaquer à leurs occupations en toute liberté. En effet, les bots empêchent d’avoir à disposition autant de ressources à titre gratuits et il est plus difficile pour ces joueurs d’amasser leurs composants que si ces bots n’étaient pas présents. Nous avons tous été confronté à cette sensation amère après avoir croisé un bot nous ayant dérobé notre gisement ou notre plante, et la présence de ces bots incite un grand nombre de joueurs à abandonner la récolte de leurs composants et c’est pourquoi il est important de lutter contre ce type de programmes automatisés. De plus, ce type d’usage s’est grandement développé ces dernières années et ceci est dû à l’usage accrus que certains joueurs font des services d’achat de pièces d’or et tout cela à titre illégal, et les personnes proposant ce type de service ont pullulé au fur et à mesure que World of Warcraft prenait de l’importance.

Mais il est aussi très important de souligner que les bots nous permettent aussi de commercer et de réaliser nos bénéfices, car, il n’est pas possible de pallier à la demande colossale de composants d’un serveurs à moins que des personnes ne fassent que miner, cueillir et dépecer en boucle afin d’alimenter l’hôtel des ventes. En effet, si les bots n’étaient pas présents sur les serveurs de WoW, il ne serait pas possible de réaliser d’aussi importants bénéfices car le coût des matières premières serait multiplié par deux ou plus et donc le coût des objets finaux en serait d’autant augmenté. Pour vous donner un exemple, je peux utiliser plus de cinq-cents encres aigues-sombres en une seule journée, et cela représente plus de mille plantes. Autant dire qu’il n’est pas possible d’amasser par ses propres moyens de telles quantités de plantes sans y passer le plus clair de sa journée, et dans ce cas, il est impossible d’utiliser autant d’encres. Il est très difficile, voir impossible, de trouver une personne qui n’utilise pas de bot qui puisse vous fournir de telles quantités de matières premières afin que vous puissiez faire fructifier votre commerce.

Vous me direz donc à ce stade de l’article que les bots sont à la fois le fléau de l’économie mais aussi son sauveur, ce paradoxe est bien réel. Les bots sont les pucerons de l’économie de World of Warcraft et nous sommes leurs fourmis qui les nourrissent et les protègent. Il faut bien comprendre que là où les bots existent, la demande en composants est élevée, car sans gros consommateurs de composants, les bots ne tireraient pas de revenus suffisants pour survivre. Si les bots existent, c’est donc que ceux-ci sont assez rentables pour payer les dépenses engagées par leurs utilisateurs.

Quel est donc l’impact des bots sur l’économie d’un serveur ?

Cette question se pose après cette réflexion sur les bots. Et bien, les bots ont un impact à la fois bénéfique et maléfique sur l’économie d’un serveur, comme je l’ai développé plus haut dans cet article. Mais il faut bien comprendre que cet impact n’est en aucun cas nul, car au final, les pièces d’or sont superflues à partir d’un certain seuil, et il est tout à fait possible de pallier à ses dépenses sans avoir à utiliser directement ou indirectement le travail d’un bot, cet impact est donc plus maléfique que bénéfique pour nous tous joueurs, même si cet impact est très bénéfiques pour les joueurs pratiquant une économie à large échelle sur leur serveur respectif.

En conclusion, j’aimerai vous donner l’avis personnel que je porte au sujet des bots. Les bots sont mes amis lorsque ceux-ci me permettent de prospérer, de m’amuser dans ce jeu autrement qu’en faisant des donjons chaque semaine avec chacun de mes rerolls, d’organiser des concours avec des lots aux membres de ma guilde et à mes amis, de passer de bonnes soirées de raid sans penser au prix des réparations que celles-ci entraînent. Mais avant de jouer avec l’hôtel des ventes, j’étais un de ces nombreux joueurs qui s’enrichissait noblement en amassant des composants de toute sorte, et c’est lors de cette période que les bots ne sont pas vos amis, mais plutôt vos ennemis mortels. Et ce goût amer que m’ont laissé les bots reste et restera pour longtemps, et si un jour, Blizzard nous offre la possibilité de nous en passer, je serais ravis de le faire, car il faut penser aux nouveaux joueurs qui arrivent plein d’espoir et dont le plaisir de jeu est gâché par quelques personnes ne voyant dans le jeu qu’un moyen de s’enrichir personnellement. Il ne faut pas oublier que le commerce parallèle des jeux vidéos représente un marché estimé à plus d’un milliard de dollars chaque année, et que de cette manière, certaines personnes malveillantes sont attirées par cette nouvelle possibilité de s’enrichir.

Pour reprendre une citation, les bots c’est un peu le Mc Donnald de WoW, c’est rapide, ça ne nourrit pas et ça laisse un arrière goût dégueulasse en bouche.

Crédit image: Lemonde




  • Sylvelune

    Bonjour,
    que voila un article qu’il est bon ;), pour une première contribution en plus….respect !
    ensuite, que rajouter a tout cela, pas grand chose si ce n’est que l’on touche ici la frontière (mince) qui sépare le réel du virtuel.
    En effet, comme le rappelle l’auteur, des golds se transforment en argent réel et pour des sommes hallucinantes. J’ai aussi lu des commentaires de joueurs expliquant qu’une branche entière de l’économie de leur serveur était trusté par une personne (un couple en faite, sur la calligraphie).
    donc, en conclusion de mon petit laïus, plus on regarde « de haut » l’économie de WoW, plus on se rend compte des interactions possibles avec la « Vraie » Économie…
    A bientôt, j’espère pour d’autres articles :)
    sylvelune franc-sorcier

  • banksavoir

    jolie article ;)  en temps que chasseur de bots je connait cazi toute les teks :)

  • Guizmus

    En effet, le marché des glyphes est complètement différent selon s’il y a des bots ou non.
    Si un longue période sans bot arrive, les « petits » calligraphes seront exclus de la course à cause du coût des plantes qui augmente. Donc les prix des glyphes grimpent pour le ou les personnes qui auront assez de fonds pour prendre possession du marché. A partir de là, le monopole est prix, et très dur à reprendre.
    Avec des bots, les prix chutent, et le marché s’ouvre au public. C’est bénéfique pour ceux qui ne farment jamais, mauvais pour les joueurs qui aiment farmer, les prix des glyphes descendent, et la rentabilité aussi.

  • Givracier

    Membres du site je vous salue,
     
    Je poste ici pour la première fois, suite à la lecture de cet article rédigé intelligemment par son auteur.
    Tout y a été dit, la problématique a été bien résumée. A cela j’ajouterai quelques informations.
    Du temps où je minais moi-même les minerais avant de finir par les acheter directement à l’hôtel des ventes, j’ai longuement cherché un moyen de combattre ces fameux bots. J’en suis même arrivé à chercher sur la toile des articles traitant de ce phénomène en expansion constante.
    D’après mes nombreuses recherches je suis tombé sur certaines informations importantes pour appréhender la suite. Il ressort en effet qu’une société américaine ayant pignon sur rue serait en procès depuis quelques années avec Blizzard Entertainment, cette dernière ayant porté plainte contre X pour divers faits en particulier le piratage et la modification de leur code source (interdit et réprimé par la loi). Or l’ironie du sort veut que la société incriminée se soit également retournée contre Blizzard pour délit d’abus de position dominante sur le marché du MMORPG. De là s’est engagée une longue et complexe bataille juridique qui dure encore à ce jour.
    Si je vous parle de cela c’est que l’enjeu final est, pour Blizzard, de se voir autoriser par la justice américaine de mettre la main sur le code source détourné et modifié par la société tiers qui est à l’origine du déploiement de ces programmes désignés comme bots sur nos serveurs. Et c’est parce qu’il est question de gros sous que ce problème perdure.
    Comprenez bien que si les bots avaient été l’œuvre d’un Antoine Duchemol résidant chez ses parents dans un petit pavillon calme de Meurthe-et-Moselle (Cet Antoine n’existe pas, enfin toute coïncidence serait fortuite ^^ ), le problème aurait été réglé de manière expéditive et exemplaire.
    En finalité notre seul choix est d’attendre la suite…et d’avoir « confiance » en la justice américaine.
    Aux farmers puristes qui n’aiment pas acheter leurs compos à l’hôtel des ventes, je dirai qu’il est néanmoins possible de lutter contre les bots, et même d’être meilleurs qu’eux, si bien entendu le but n’est pas de les concurrencer sur les ventes à l’HV où ils sont là imbattables (à moins d’accepter de s’aligner et d’avoir « bossé » pour une maigre recette).
    Les ayant longuement étudiés au Joug d’hiver où je farmais du temps de WOTLK, j’ai compris que ces bots avaient un point faible: contrairement à nous, humains, un programme lui ne réfléchit pas (un jour peut-être mais pas encore :) ), un bot ne sait pas être pervers, un bot ne se dit pas « tiens sur mon circuit de farming je vais miner un spot sur deux » ou « je vais prendre les minerais et laisser les miettes » (ce que j’appelle les miettes sont les élémentaires qui accompagnent très souvent les minerais dans ces spots). Couplé à cette nouvelle façon de farmer il y a aussi autre chose, à mon sens indispensable pour rivaliser: avez-vous déjà vu les anciens bots quitter un spot (les nouveaux bots bénéficient je pense d’une MAJ, ils dépop tout simplement de l’endroit où ils viennent de miner ou cueillir) ? Non? C’est simple ils couraient dans les airs à une vitesse impressionnante. Voilà en partie ce qui les rendait imbattables. L’essentiel donc pour vous, farmers humains, en plus d’être malins et d’utiliser les techniques citées plus haut, est de disposer d’un perso Paladin (pour l’aura de croisé) et de la compétence monture la plus élevée. Ces deux choses associées, je vous assure que vous pourrez battre les bots jusqu’au nombre de 2 présents à la fois sur une zone de farm.
    Certains me diront « laisser des miettes sur les spots c’est dégueulasse pour les joueurs qui farm sans bots eux », à cela je répondrais « avant la MAJ sur la gestion des spots oui, mais depuis que ces derniers dépop au bout d’une vingtaine de secondes, dès lors qu’un joueur s’est servi dessus, non! ». Et puis après tout c’est l’essence même du jeu qui repose sur la bataille :) : Warcraft.
    Pour en finir sur ma vision personnelle du problème de ces bots, je dirai que ces derniers sont un mal nécessaire, non pas pour tout ce que cela induit (hack de comptes, etc) mais pour temporiser le cours des compos souvent vendus à prix abusif à l’HV par certains joueurs ayant des dollars à la place de leurs pupilles. Mal (mais nécessaire) pour ceux qui montent leur compétence récolte mais relativisons, les bots sont gênants surtout dans les zones HL, je n’ai personnellement jamais (ou alors très très rarement) été ennuyé lorsque je minais du cuivre ou du mithril.
    Et dites-vous aussi que s’ils existent c’est qu’il y a derrière un nombre impressionnant de joueurs qui préfèrent acheter des golds plutôt que d’aller les gagner à la sueur…de leurs clics :) 
     
    Amis joueurs je vous salue, mes respects aux webmaster et modérateurs,
    Cordialement, Givracier .

  • Menelass

    Bonjour,

    Etant un grand consommateur de minerais pour ma joa (environ 300 stacks de 20 par semaine) il est vrai que je chérit les gens au pseudos bizarrement composés qui mettent les minerais en grande quantités à des prix défiant toute concurrence.

    D’un autre coté, je me dit que ça arrange tous le monde; le coté minage très rébarbatif et la forte demande pour ce dernier (surtout depuis la 4.2) a fait doubler les prix sur mon serveur. Sans les bots, on se retrouverais avec des gemmes dépassant les 300po.
    Tout ça pour dire que je me demande si blizzard n’y trouve pas son compte et ferme un peu les yeux, ou mieux, stabilise eux même le marché en ce servant des bots comme halibi. 

    Bref, merci aux dgrxff, xhtww et cie : )