Test: Steelseries WoW Wireless

header_test

Steelseries est un habitué des périphériques destinés aux jeux vidéo, World of Warcraft n’en fait donc pas exception. La marque a ainsi commercialisé de nombreux produits dérivés de la célèbre licence de Blizzard.

Celle-ci n’est donc pas à son premier coup d’essai puisque la marque a déjà commercialisé 3 modèles de souris dédiées à World of Warcraft. Avec l’arrivée de Mists of Pandaria, Steelseries a donc sortie la 4e déclinaison de sa souris phare.

Annoncée comme plus sobre, plus petite et utilisant un nouveau mode de transmission sans fil, la version Mists of Pandaria s’annonce prometteuse.

Aujourd’hui, je vous propose le test de celle-ci, nom de code officiel : la Steelseries WoW Wireless MMO Mouse. Répond-elle aux exigences d’un joueur de World of Warcraft ? La réponse au cours de ce test.

Info: Toutes les photos sont cliquables et disponibles en haute résolution.

Boite et Bundle

La souris est présentée dans une boîte en carton noir au look épuré. De forme cubique cette boîte propose un rabat à scratch permettant d’apercevoir un peu plus la souris sous sa couche de plastique solide. Très bien calée dans son emballage, la souris ainsi que son socle sont protégés des différents chocs du au transport. Un bon point pour un produit de ce tarif.

Continuons avec cette boîte. Au premier coup d’œil l’on voit que c’est un produit dessiné pour World of Warcraft, le logo du jeu occupe une place importante sur l’emballage et un autocollant vous rappellera qu’elle est destinée pour Mists of Pandaria. Enfin Steelseries en profite pour indiquer qu’il est un partenaire privilégié de Blizzard.

Boite

En ouvrant le rabat à scratch, la souris se dévoile sur son socle : belle, épurée, simpliste. La boîte ne laisse rien entrevoir du Bundle à savoir le câble USB et la notice d’utilisation.

Dernier tour d’horizon. L’intérieur du rabat vante les mérites de la souris : une expérience sans fil utilisant la bande 2,4 Ghz, 10 boutons programmables, un socle harmonieux et esthétique, un capteur haute performance et 4 niveaux d’intensités d’éclairage.

Ci-dessous les caractéristiques techniques détaillées :

  • Boutons : 11
  • Câble : 2 mètres
  • Accélération : 30 G
  • Taux d’interruption maximum : 1 000 Hz
  • Distance de fonctionnement : 3 mètres
  • Temps de rechargement : 1 heure environ
  • Utilisation normale : + de 80 heures
  • Utilisation intense : + de 16 heures
  • Poids : 115 g
  • Pilotes : Windows 2000 à  8, Apple Mac OSX

Le mulot en détail

Passons désormais à la souris en elle-même.  Comme dit plus haut, celle-ci dispose de 10 boutons programmables.  Profilée pour les droitiers, la majorité des boutons additionnels sont donc sur le côté gauche.

La nuit tombée, votre souris vous rappellera qu’elle est là, puisque que le logo de World of Warcraft sur le dos de celle-ci est éclairé d’un bleu vif.

Mise à part les boutons clic gauche et clic droit, l’ensemble de ceux-ci sont de couleurs grises. Ils se repèrent donc sans difficulté.

Sur ce côté gauche, nous trouvons donc 4 boutons. 2 horizontaux et 2 verticaux.

Sans surprise nous avons le clic gauche et clic droit sur le dessus de la souris.  2 boutons se greffent autour de la molette crantée. Eux aussi sont paramétrables.

Un dernier bouton sous la molette permet de régler les CPI à la volée. (Le seul bouton de la souris non programmable). Le côté droit n’abrite qu’un seul bouton gérable par votre auriculaire.

Enfin, sous la souris, un bouton On/Off pour l’allumer ou l’éteindre manuellement ainsi qu’un bouton « Connect » permettant d’appairer la souris avec le socle.  Le capteur est entouré de 3 patins en Téflon assurant une bonne glisse de la souris.

Pour conclure cette partie, mon ressenti sur la souris est plus que positif. Le sans-fil est un réel avantage et la souris dispose de nombreux boutons paramétrables.

Mesdames si vous utilisez cette souris, vous ne devriez pas avoir de soucis particulier. Certaines souris du marché sont démesurées et ce modèle fait exception. Néanmoins, les géants à « grandes paluches », que sont certains hommes, auront surement plus de mal avec cette petite souris.

Côté finition, rien à redire. Les patins sont immenses, la souris glisse sans soucis malgré sa batterie embarquée. Cette dernière reste légère et donc moins fatigante pour le poignet après une longue session de jeu. Les boutons n’ont pas de jeu et la molette crantée est silencieuse !

Là où je suis un peu plus sceptique, c’est le bouton pour l’auriculaire. Si vous voulez vraiment l’utiliser, il faudra vous muscler le petit doigt, sans cela vous attraperez à coup sûr des crampes ! Enfin le capteur est entouré de 3 rainures censées éviter l’encombrement du capteur par la poussière… pas sûr que cela fonctionne vraiment. Si vous avez des animaux à poils, le capteur devra donc être nettoyé régulièrement.

Le socle: composant essentiel

Véritable atout de cette souris, le socle sert à la fois de base de rechargement et d’émetteur. Plutôt imposant, celui-ci reprend le design de la souris et arbore même quelques symboles mystiques.  Ses 4 patins antidérapants permettront au socle de ne pas glisser sur la surface sur laquelle il est posé.

Steelseries a décidé d’utiliser un connecteur standard. Le port micro USB permet donc de relier la base à votre PC. Avec ses 2 mètres de câble vous ne devriez pas être embêté même si votre boitier est au fin fond de votre bureau.  Enfin l’intérieur du socle loge un connecteur 3 pins. Il vous suffit donc de poser la souris dessus pour lancer le rechargement.

A ce sujet la marque annonce un temps de charge de seulement 1 heure.

Enfin, rien ne vous empêche de raccorder directement la souris au câble Micro USB. Steelseries ayant prévu le coup en cas de rade de batterie en pleine partie.

SONY DSC

Une souris résolument MMO

Comme son nom l’indique, la souris a été taillée pour World of Warcraft. D’ailleurs un logiciel est dédié au jeu : le Steelseries Engine. Il gère à la fois les différentes possibilités d’assignation des touches de la souris, ainsi que les macros. Tour d’horizon :

Au premier lancement du logiciel un popup nous avertit que ne nous pouvons pas aller à l’encontre des règles imposées par Blizzard dans ses jeux. Il est en effet interdit par la charte d’effectuer des actions automatisées… gare à vous donc.

popup accueil

Passons à la fenêtre principale. On remarque tout de suite la similitude avec l’univers de World of Warcraft: les boutons sont marrons, tout comme le fond. Le logiciel est épuré et traduit en français. Néanmoins quelques options sont restées dans la langue de Shakespeare.

Cette dernière se découpe en 3 zones :

  • Celle de gauche affiche l’état de la batterie de votre souris, ainsi que des profils que vous avez créé.
  • La colonne du milieu permet d’avoir un coup d’œil sur les différentes attributions des boutons. Cette même colonne vous permet aussi d’accéder à des onglets: Paramètres, Propriétés, Statistiques et Actualité.
  • Celle de droite, affiche les actions que vous pouvez effectuer ainsi qu’une zone d’aide vous expliquant ce que peut faire chaque action.

Attribution des touches

logiciel

Lors d’une nouvelle attribution de touche, une nouvelle fenêtre apparait en bas. Cette zone permet de définir les différents paramètres du bouton. Vous pouvez lui attribuer un nom, un code, une couleur, une info-bulle (utile en cas de macro complexe) ou une police d’écriture spécifique.

Là où le logiciel s’avère complet, c’est qu’il dispose déjà de 130 macros enregistrées pour World of Warcraft. Ainsi vous n’avez qu’à glisser/déposer la macro sur la touche de la souris pour l’assigner. Vous pourrez par exemple entrer en BG, lancer une emote, marquer une cible ou encore switcher de barre d’action.

macro

Enfin, vous n’êtes pas obligé de vous cantonner à Word of Warcraft. Vous pouvez bien entendu créer des macros pour WoW, mais aussi assigner des fonctions pour Starcraft II ou encore lancer un logiciel spécifique. Vous pouvez également lors d’un enregistrement d’une macro, assigner un délai d’enregistrement. Une nouvelle fenêtre s’ouvre alors et vous pouvez spécifier les touches et leurs délais.

delais

Quand la souris prend vie

Jusqu’à présent, je vous avais présenté la souris éteinte. Passons donc au moment où celle-ci ainsi que son socle prennent vie à travers cette galerie.

SONY DSC

Stress Test

Venons-en à la partie la plus importante, pour moi, mais la moins objective : mon ressenti. Je vais donc vous raconter mes quelques jours de tests avec la souris.

Commençons par le début. La boite est imposante, les détails sont soignés. Après avoir enlevé quelques morceaux d’adhésifs, on peut sortir facilement la souris. Je commence donc à faire le tour du propriétaire. On a la souris, le socle, un câble USB et une notice… rien d’extraordinaire.

Premier réflexe: je prends la souris en main et je suis assez surpris de sa légèreté. Tellement surpris que je commence à regarder sous la souris afin de voir si je n’ai pas oublié de mettre la batterie ou les piles rechargeables. (Il faut dire que c’est ma première souris sans fil.) Mais niet, j’ai bien une souris sans fil plus légère que ma souris filaire actuelle.

Je m’empresse donc de brancher le socle, je pousse le bouton de la souris sur ON et la magie s’opère. Tout s’illumine d’un magnifique bleu. Là on redevient gosse, les yeux s’illuminent et on admire la souris pendant 5 bonnes minutes. Aucunement besoin d’appairer la souris, tout est déjà préconfiguré et prêt à l’usage.

Passé cela, je commence à regarder la souris sous toutes ses coutures. Les finitions sont très bonnes, l’illumination est harmonieuse, diffuse et il n’y a pas de jeu entre les boutons. Un sans-faute pour le moment.

Néanmoins, je m’aperçois vite que le bouton situé sur le flanc droit de la souris est tout bonnement inutilisable. A moins de se choper des crampes, on ne peut pas appuyer facilement dessus. Je doute de sa réelle utilité, si ce n’est pour faire monter le compteur de boutons sur la souris.

Autre point négatif, la souris est assez petite alors que moi, j’ai des grosses paluches. Du coup la prise en main n’est pas forcément évidente au début, il faut donc un petit temps d’adaptation. Par contre, la taille est idéale pour les mains d’une femme, j’ai eu un cobaye féminin et elle a apprécié fortement la forme.

Il est temps de lancer World of Warcraft, je règle les DPI à la volée grâce au bouton spécialement dédié, et je m’inscris en donjon. Les clics fonctionnent très bien, la molette crantée est quasiment silencieuse, ce qui est très agréable. J’ai mis tous mes sorts de Heal sur les boutons et tout rentre. Les 4 boutons sur la gauche sont bien étudiés et le pouce vient naturellement se positionner dessus.

Après cette demi-heure d’émotion, je jette mon dévolu à l’Hôtel des Ventes. Je paramètre TradeSkillMaster pour qu’il fonctionne avec le scroll de la souris. Je mets la technique « Moudre » sur la touche 6 de la souris et roulez jeunesse !

Les jours passent et je me suis totalement adapté à cette nouvelle souris. Les boutons cliquent et re-cliquent sans broncher, même à une allure hallucinante.

Conclusion

Que conclure ? Pour ma part, je suis emballé par cette souris. Elle est belle, les finitions sont excellentes. Les touches sont agréables, le socle massif est magnifique. Le logiciel très intuitif est facile d’utilisation. L’illumination de l’ensemble ne laissera personne indifférent.

Cependant la légèreté de la souris à un prix. Elle ne possède que 16 heures d’autonomie en utilisation intensive. Il faudra donc penser tous les soirs à poser la souris sur son socle pour la recharger.

Points positifs
  • Ergonomie
  • Finition excellente
  • Sans fil
  • Logiciel
Points négatifs
  • Prix (129€)
  • Autonomie
  • Pas de version pour gaucher
  • Bouton droit mal positionné




  • el Bart

    J’ai cette souris depuis 2 mois et j’en suis vrmt content. Le prix est trop élevé mais quand on aime wow on ne compte pas :D

  • caro

    Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur ce blog en recherchant un test de la souris sous Google et elle m’intéresse beaucoup. je me demandais vu son prix si vous n’aviez pas de bonnes adresses pour la trouver moins cher ?
    Merci

  • Zora

    Malheureusement il n’y a pas de grosses réducs sur le prix. Le prix le plus bas que j’ai trouvé est sur cdiscount à 120€: http://cdiscount.com/informatique/gaming-zone/souris/steelseries/steelseries-wireless-world-of-warcraft/f-107800311-82160.html

  • Saphon

    Bonjour j’ai cette souris depuis sa sortie,J’en suis assez content dans l’ensemble, mais j’ai quelque soucis malgré tout, ma souris (mode sans fil) se déconnecte de temps en temps je suis obliger de débrancher et rebrancher le socle pour que je puisse continuer a l’utiliser, quelqu’un a t-il eu ce même soucis? me conseillez vous de la ramener au magasin?

    Ensuite point négatif pour ma part c’est qu’elle a effectivement peu d’autonomie, et que le socle n’est relier qu’avec un câble usb a mon ordinateur donc quand j’éteins celui-ci la souris ne se recharge pas.( Si quelqu’un a une astuce par rapport a sa je suis preneur^^).

  • Elearia

    Chééériiiiii, c’est bientôt mon anniverrsaiiiirrree ^^

  • […] En effet ce ne sont pas moins de 3 souris Stelseries WoW MMO Wireless qui sont en jeux ! J’ai testé ce modèle un peu plus tôt dans la semaine et maintenant c’est à vous de jouer […]

  • Jordi Vivier

    Comment on télécharge le logiciel?

  • Le fiefy

    Est-ce que la souris est elle compatible avec Windows 10 ?
    J’ai essayer de la configurer avec l’applicationsteelseries mais celui-ci ne détecte pas ma souris.
    Quelque saurait-il comment faire pour la configurée sous Windows 10 svp?