Patch 5.2: refonte du métier de Forgeron

C’est une information assez inhabituelle et plutôt surprenante que nous apprenait Blizzard il y a quelques jours: le métier Forge va être complétement réorganisé. Celui-ci subit donc le même sort que la cuisine lors de la sortie de Mists of Pandaria.

En effet, avec la mise à jour 5.2, l’ensemble des joueurs pourront monter la forge du niveau 1 au niveau 500 avec uniquement du minerai d’ectofer. Exit donc les visites un peu partout en Azeroth pour récupérer du minerai.

Il est vrai que ce métier a longtemps été délaissé par les joueurs notamment pour l’investissement financier qu’il demandait. Il était donc important pour Blizzard de relancer l’attrait pour celui-ci.

Nouveaux patrons pour la Forge

apprendre a forgerCes patrons s’obtiendront chez Cullen Hammerbrow et Jorunga Sabot-de-Pierre dans le Val de l’éternel printemps une fois que vous aurez atteint au minimum le niveau 85. Une quête vous permettra alors de débuter l’apprentissage du métier: Alors vous voulez apprendre à forger…

Ces patrons vous permettront de monter au niveau 500 mais le fruit de ceux-ci seront de simples objets gris bon à vendre au premier PNJ.

forge-revamp

Selon les estimations vous aurez besoin d’environ 3 240 barres d’ectofer soit un peu plus de 6 400 minerais ! Si vous comptez vous engouffrer sur ce marché il est temps de faire vos stocks. La demande mais aussi l’offre risque d’être assez énorme. On peut donc s’attendre à une fonte des prix du minerai à l’HV.


Laisser un commentaire

  1. Galithiel says:

    Cool, c’était le seul métier qui me manquait pour tous les avoir au max.

    1. Dr_nilkog says:

      D’un autre côté, suivre la même voie que le cuisine (1/2 heure à monter + quelques dizaines de PO) aurait été abusé. Là cela laisse le choix aux futurs forgerons de passer par l’ancienne voix, ou par la nouvelle.
      Sinon quid des autres métiers, ils auraient crié au scandale que forge c’est trop facile alors pourkoi pas enchanteur, couturier, etc.
      C’est d’ailleurs le cas pour Calligraphie, où l’on peut tout monter en peu de temps avec un seul composant, et je trouve cela clairement abusé.

    2. Aknor says:

      Enchanteur : se monte tout seul avec les loots récupérés lors des quêtes ou donjons pendant le leveling (pratiquement pas de farm)
      Couturier : les drops d’etoffes sur les mobs suffisent la plupart du temps lors du leveling. Seuls quelques paliers d’étoffes peuvent nécessiter de farmer un peu (du lvl 1 à 60, le leveling est plus rapide que la récolte si on est full héritage, il faut donc farmer un peu de mobs). A partir de BC, plus aucun problème pour la récupération des étoffes.
      Calligraphie : aucun soucis pour up (il m’a suffit de 5k pour passer de 1 à 600)
       

      Pour la forge, le gros soucis c’est que pour up, il faut aussi un mineur (contrairement à enchanteur ou couturier qui se suffisent par eux meme) qui doit récupérer de grosses quantités de minerais. Sur certains paliers de minerais, le up de forge est aisé car le minerai abonde et que les recettes coutent peu de minerai mais sur d’autres (le palier WOTLK pour citer le pire), les spots de minerais sont peu nombreux et les recettes en réclament beaucoup. Up la forge devient donc relativement pénible en raison de la pénurie des stocks de minerais (dont le repop dépend du nombre de joueur de la zone et donc à bas level est très faible)

      Par contre, d’autres métiers sont aussi longs à monter :
      Joailler : Quelques paliers pénibles à passer pour les mêmes raison que la forge (minerais peu abondant)
      Ingé : Très long et couteux à up (pour les mêmes raison que forge et joa)
      Dépeceur : dépend de la vitesse de leveling. Avec du stuff héritage et/ou le parrainage, ça devient probablématique
      TDC : même soucis que dépeceur
      Herbo : même soucis que dépeceur
      Alchi : même soucis que dépeceur

    3. Galithiel says:

      Oui évidemment, c’est un métier principal qui demande évidemment plus d’investissement que la cuisine, mais je trouve que près de 20KPo, ça fait beaucoup trop, sachant qu’on le monte pour 5-6K en achetant les composants normaux…
      Bref, je suis un peu déçu. Ils auraient dû garder un coût équivalent, mais pour des composants plus simples d’accès.

  2. Grodar says:

    La vraie question qui nous intéresse, c’est : le prix de l’ectofer va-t-il monter ou chuter ? :)

    Cette refonte du métier va sans doute attirer de nouveaux farmer voulant se faire de l’argent (ce qui va faire monter l’offre) mais intéresser de nouveaux joueurs à ce métier (ce qui va augmenter la demande) ! 

    Je pencherai néanmoins pour une légère hausse des prix, du moins les premiers jours !

  3. Héroes says:

    Le prix va monter c’est certain. J’attend la 5.2 avec impatience et mes 3 banques pleines d’ectofer aussi

  4. niko says:

    Salut petit question svp je vois 2 personnes dire que calli se monte facile avec 1 seul compo, pourriez vous m indiquer lequel est ce svp ;)

    1. Dr_nilkog says:

      Encre des rêves. Avec ça tu peux échanger n’importe quelle autre encre.

  5. emi says:

    Si j’avais lu cette article 1 journée plus tôt , je viens de teminer de up forge :/.

  6. Commentaire_visiteur says:

    […] Il existe un moyen (pas forcément onéreux) pour les forgerons ayant pris du retard dans leur artisanat (ceux qui ne se sont pas entraînés depuis The Burning Crusade) de combler leurs lacunes. Les forgerons des sanctuaires de chaque faction dans le val de l’Éternel printemps pourront enseigner à ceux qui le souhaitent des plans d’entraînement pour fabriquer des objets communs à partir d’ectorfer. (Voir l’article: Monter la Forge 1 – 500 avec l’Ectofer) […]