Les bots, ça botte

Pour ma première contribution au blog, je voulais aborder avec vous une part sensible de l’économie de WoW, les bots. Il s’agit ici d’un sujet épineux, je l’aborderai donc sous un jour neutre, en pesant le pour et le contre de leur présence dans notre jeu favori. Il est important pour nous, joueurs de WoW et traders à l’hôtel des ventes d’avoir un avis sur la questions des bots et je voudrais avec cet article, non pas vous imposer ma pensée sur la question, mais en quelque sorte élargir votre opinion sur les bots et guider celle-ci afin que vous ne soyez pas bornés dans votre vision de ces programmes automatisés

Mais avant toute chose, qu’est-ce qu’un bot ?

Vous me direz que vous savez tous ce qu’est un bot, mais je pense qu’il est important de préciser ce qu’est un bot pour la compréhension de l’article. Un bot est un programme automatisé qui joue à la place d’une personne afin de réaliser des tâches répétitives ou peu intéressantes, le plus souvent à but lucratif, mais aussi à but personnel. Il est donc important de séparer deux types de bots, les bots qui n’ont pas d’impact pour les autres joueurs, c’est le cas des bots qui permettent de faire monter un personnage en niveaux, ou alors un bot qui automatise la prospection, le désenchantement ou alors la mouture, et les bots impactant les autres joueurs, comme les bots utilisés pour miner, cueillir ou alors plus rarement, tuer puis dépecer les monstres pour ensuite revendre les composants obtenus par les actions susnommées à l’hôtel des ventes. Une fois ces composants vendus, un bot revend les pièces d’or à un tiers qui les revendra contre de l’argent réel, ce qui est formellement interdit par Blizzard. Les bots sont le plus souvent utilisés à partir de comptes piratés, car aucune personne se cachant derrière le bot ne voudrait voir son compte bannis.

Le premier type de bots, même s’il est totalement contraire aux règles, n’est pas vraiment impactant pour nous, même s’il défavorise les joueurs entre-eux.  Mais le second type de bots met à mal l’économie d’un serveur, et ne permet plus aux personnes aimant parcourir les espaces tout en récupérant moult butins et composants de vaquer à leurs occupations en toute liberté. En effet, les bots empêchent d’avoir à disposition autant de ressources à titre gratuits et il est plus difficile pour ces joueurs d’amasser leurs composants que si ces bots n’étaient pas présents. Nous avons tous été confronté à cette sensation amère après avoir croisé un bot nous ayant dérobé notre gisement ou notre plante, et la présence de ces bots incite un grand nombre de joueurs à abandonner la récolte de leurs composants et c’est pourquoi il est important de lutter contre ce type de programmes automatisés. De plus, ce type d’usage s’est grandement développé ces dernières années et ceci est dû à l’usage accrus que certains joueurs font des services d’achat de pièces d’or et tout cela à titre illégal, et les personnes proposant ce type de service ont pullulé au fur et à mesure que World of Warcraft prenait de l’importance.

Mais il est aussi très important de souligner que les bots nous permettent aussi de commercer et de réaliser nos bénéfices, car, il n’est pas possible de pallier à la demande colossale de composants d’un serveurs à moins que des personnes ne fassent que miner, cueillir et dépecer en boucle afin d’alimenter l’hôtel des ventes. En effet, si les bots n’étaient pas présents sur les serveurs de WoW, il ne serait pas possible de réaliser d’aussi importants bénéfices car le coût des matières premières serait multiplié par deux ou plus et donc le coût des objets finaux en serait d’autant augmenté. Pour vous donner un exemple, je peux utiliser plus de cinq-cents encres aigues-sombres en une seule journée, et cela représente plus de mille plantes. Autant dire qu’il n’est pas possible d’amasser par ses propres moyens de telles quantités de plantes sans y passer le plus clair de sa journée, et dans ce cas, il est impossible d’utiliser autant d’encres. Il est très difficile, voir impossible, de trouver une personne qui n’utilise pas de bot qui puisse vous fournir de telles quantités de matières premières afin que vous puissiez faire fructifier votre commerce.

Vous me direz donc à ce stade de l’article que les bots sont à la fois le fléau de l’économie mais aussi son sauveur, ce paradoxe est bien réel. Les bots sont les pucerons de l’économie de World of Warcraft et nous sommes leurs fourmis qui les nourrissent et les protègent. Il faut bien comprendre que là où les bots existent, la demande en composants est élevée, car sans gros consommateurs de composants, les bots ne tireraient pas de revenus suffisants pour survivre. Si les bots existent, c’est donc que ceux-ci sont assez rentables pour payer les dépenses engagées par leurs utilisateurs.

Quel est donc l’impact des bots sur l’économie d’un serveur ?

Cette question se pose après cette réflexion sur les bots. Et bien, les bots ont un impact à la fois bénéfique et maléfique sur l’économie d’un serveur, comme je l’ai développé plus haut dans cet article. Mais il faut bien comprendre que cet impact n’est en aucun cas nul, car au final, les pièces d’or sont superflues à partir d’un certain seuil, et il est tout à fait possible de pallier à ses dépenses sans avoir à utiliser directement ou indirectement le travail d’un bot, cet impact est donc plus maléfique que bénéfique pour nous tous joueurs, même si cet impact est très bénéfiques pour les joueurs pratiquant une économie à large échelle sur leur serveur respectif.

En conclusion, j’aimerai vous donner l’avis personnel que je porte au sujet des bots. Les bots sont mes amis lorsque ceux-ci me permettent de prospérer, de m’amuser dans ce jeu autrement qu’en faisant des donjons chaque semaine avec chacun de mes rerolls, d’organiser des concours avec des lots aux membres de ma guilde et à mes amis, de passer de bonnes soirées de raid sans penser au prix des réparations que celles-ci entraînent. Mais avant de jouer avec l’hôtel des ventes, j’étais un de ces nombreux joueurs qui s’enrichissait noblement en amassant des composants de toute sorte, et c’est lors de cette période que les bots ne sont pas vos amis, mais plutôt vos ennemis mortels. Et ce goût amer que m’ont laissé les bots reste et restera pour longtemps, et si un jour, Blizzard nous offre la possibilité de nous en passer, je serais ravis de le faire, car il faut penser aux nouveaux joueurs qui arrivent plein d’espoir et dont le plaisir de jeu est gâché par quelques personnes ne voyant dans le jeu qu’un moyen de s’enrichir personnellement. Il ne faut pas oublier que le commerce parallèle des jeux vidéos représente un marché estimé à plus d’un milliard de dollars chaque année, et que de cette manière, certaines personnes malveillantes sont attirées par cette nouvelle possibilité de s’enrichir.

Pour reprendre une citation, les bots c’est un peu le Mc Donnald de WoW, c’est rapide, ça ne nourrit pas et ça laisse un arrière goût dégueulasse en bouche.

Crédit image: Lemonde